Coronavirus : chronique d’une catastrophe annoncée

Il est temps d’arrêter de parler d’incompétence en matière de gestion gouvernementale de la crise du COVID-19. Depuis 20 ans, les alertes sur les risques pandémiques n’ont cessé d’être adressées aux gouvernements successifs par les services médicaux, les écologues et les centres d’épidémiologie. Concernant les moyens, en 2013, nous disposions encore d’une bonne partie des outils qui nous auraient permis de lutter efficacement contre cette pandémie. Nous avions des stocks de matériel médical spécifique pour répondre au risque pandémique et nous avions encore des moyens hospitaliers à la mesure des problèmes. Or, gouvernement après gouvernement, des choix très clairs ont été faits par les responsables pour abandonner ces stocks et détruire de façon consciencieuse l’hôpital public. Ils l’ont fait en toute connaissance de cause puisque, dans le même temps, les scientifiques démontraient année après année que le risque pandémique ne faisait que croître.
Qu’on ne dise plus jamais qu’ils ne savaient pas, qu’ils ont été incompétents. C’est bien pire que l’incompétence : malgré les alertes, pour des raisons budgétaires, d’idéologie libérale, ils ont détruit les équipements et services qui nous auraient permis de passer cette crise sans drames inutiles. Ces gens auront à répondre devant la justice de la mise en danger de la vie d’autrui à l’échelle continentale. En attendant, ce sont les petites mains de la République, les soignants, personnels d’entretien, pompiers, livreurs, commerçants, qui compensent leurs manquements en en payant le prix fort. Continuer de lire Coronavirus : chronique d’une catastrophe annoncée

Coronavirus : révélateur de notre absence de résilience

Ras-le-bol, dégoût et grosse colère font que ce blog qui ne devait être consacré qu’aux sujets relatifs à l’écologie et à l’environnement va faire une exception : parler des politiques publiques en matière sanitaire et donc du coronavirus. Ce n’est pas sur la stratégie de lutte que nous intervenons dans le débat, n’espérez pas un avis sur le choix à faire entre protection totale ou contagion contrôlée, hors de notre domaine de compétence. Cependant, en dehors de ces sujets que nous laissons bien volontiers aux médecins, il est relativement facile de comprendre, avec une approche d’écologue, que les éléments de langage, les méthodes utilisées et les conséquences des politiques menées nous amènent directement dans le mur. Les politiques néolibérales de ces 20 dernières années ont ruiné les services et les activités qui nous permettraient de passer cette crise sans trop de casse. Nos sociétés libérales sont tout sauf résilientes et nous allons en payer le prix fort. Continuer de lire Coronavirus : révélateur de notre absence de résilience

[Energie] Privatisation des concessions hydroélectriques : défendre l’indéfendable ? (Partie 2)

« Quand tout sera privé, on sera privé de tout ».
C’est ce qui était écrit sur une banderole déployée au-dessus de la retenue de Serre-Ponçon par un collectif en lutte contre le projet de privatisation des concessions hydroélectriques. Malgré, ou plus justement en raison des impacts environnementaux sévères de ces équipements industriels, il est certain que cette privatisation est une très mauvaise nouvelle. Pour l’équilibre du marché de l’électricité en France, pour notre sécurité, pour le pouvoir d’achat qui devrait encore baisser avec des hausses de tarifs à prévoir, mais aussi pour l’environnement. Il faut garder le contrôle de ces équipements justement pour pouvoir décider collectivement ce que nous voulons en faire. Continuer de lire [Energie] Privatisation des concessions hydroélectriques : défendre l’indéfendable ? (Partie 2)

[Energie] Privatisation des concessions hydroélectriques : défendre l’indéfendable ? (Partie 1)

« Quand tout sera privé, on sera privé de tout ».
C’est ce qui était écrit sur une banderole déployée au-dessus de la retenue de Serre-Ponçon par un collectif en lutte contre le projet de privatisation des concessions hydroélectriques. Depuis plus de deux ans, ce collectif qui regroupe une intersyndicale, des associations nationales (Attac) et locales, des élus locaux et des mouvements citoyens (Gilets Jaunes) défend un service public, l’hydroélectricité, menacé de privatisation par les politiques néo-libérales de nos derniers gouvernements, alors même que ce service est stratégique, voire vital. Et pourtant, il est bien difficile pour des écologues de défendre ces équipements qui détruisent nos cours d’eau et contre lesquels les mêmes écologues continuent à mettre en évidence les impacts majeurs sur l’environnement. Lutter pour maintenir notre indépendance énergétique et une gestion publique de ces retenues, oui, mais pas à n’importe quelle condition. Continuer de lire [Energie] Privatisation des concessions hydroélectriques : défendre l’indéfendable ? (Partie 1)

Écologie old school, ou la revanche du papier-crayon

Les militant.es impliqué.es et actif.ves ont tous eu la même mésaventure en disposant des flyers sur des stands, ou en tractant dans la rue : se faire expliquer par des écolos bon teint et soucieux.ses de faire profiter leur entourage de leurs connaissances nouvelles quelle incurie il y a à gaspiller ainsi du papier ! Du papier, donc des arbres. Des ARBRES ! Donc de la biodiversité, des puits de carbone, et de finir par traiter ces militant.es impliqué.es d’écocidaires ou de n’importe quel mot de ce néoparlé technocratique remis à la mode depuis deux ans.
Chers militant.es injustement agressé.es par ces nouvelles Cybelles de l’écologie, ces nouveaux gardiens des savoirs, voici un petit argumentaire simple pour remettre en place ces soi-disants écolos, certes motivé.es mais mal informé.es, et surtout très mal formé.es. Continuer de lire Écologie old school, ou la revanche du papier-crayon

Un an déjà…

Cela fait un peu plus d’un an que la page des Enragés de l’Ecologie existe sur Face-Book et sur WordPress. L’objectif initial était de communiquer autour de l’écologie, faire de l’éducation populaire, servir de relais aux différentes luttes en rapport avec l’écologie. C’est fait. Un blog a été créé, pour produire des articles mieux présentés, plus lisibles et se rendre indépendant de FB. C’est fait. … Continuer de lire Un an déjà…

Nouvel échangeur de Xantako (Chantaco) à Saint-Jean de Luz : la fausse bonne idée habituelle

A la demande de collectifs de riverains, les élus du Pays Basque ont lancé les études pour la réalisation d’un nouvel échangeur autoroutier à Saint-Jean de Luz. Loin des politiques décarbonées pour lutter contre le changement climatique, ce projet favorise une nouvelle fois le tout-voiture au détriment des services publics de transport en commun. De plus, il est contre-productif et à toutes les chances d’intensifier les bouchons qu’il est sensé réduire. Un projet inutile et contreproductif qui commence à être contesté localement. Continuer de lire Nouvel échangeur de Xantako (Chantaco) à Saint-Jean de Luz : la fausse bonne idée habituelle