Écologie old school, ou la revanche du papier-crayon

Les militant.es impliqué.es et actif.ves ont tous eu la même mésaventure en disposant des flyers sur des stands, ou en tractant dans la rue : se faire expliquer par des écolos bon teint et soucieux.ses de faire profiter leur entourage de leurs connaissances nouvelles quelle incurie il y a à gaspiller ainsi du papier ! Du papier, donc des arbres. Des ARBRES ! Donc de la biodiversité, des puits de carbone, et de finir par traiter ces militant.es impliqué.es d’écocidaires ou de n’importe quel mot de ce néoparlé technocratique remis à la mode depuis deux ans.
Chers militant.es injustement agressé.es par ces nouvelles Cybelles de l’écologie, ces nouveaux gardiens des savoirs, voici un petit argumentaire simple pour remettre en place ces soi-disants écolos, certes motivé.es mais mal informé.es, et surtout très mal formé.es. Continuer de lire Écologie old school, ou la revanche du papier-crayon

Un an déjà…

Cela fait un peu plus d’un an que la page des Enragés de l’Ecologie existe sur Face-Book et sur WordPress. L’objectif initial était de communiquer autour de l’écologie, faire de l’éducation populaire, servir de relais aux différentes luttes en rapport avec l’écologie. C’est fait. Un blog a été créé, pour produire des articles mieux présentés, plus lisibles et se rendre indépendant de FB. C’est fait. … Continuer de lire Un an déjà…

Nouvel échangeur de Xantako (Chantaco) à Saint-Jean de Luz : la fausse bonne idée habituelle

A la demande de collectifs de riverains, les élus du Pays Basque ont lancé les études pour la réalisation d’un nouvel échangeur autoroutier à Saint-Jean de Luz. Loin des politiques décarbonées pour lutter contre le changement climatique, ce projet favorise une nouvelle fois le tout-voiture au détriment des services publics de transport en commun. De plus, il est contre-productif et à toutes les chances d’intensifier les bouchons qu’il est sensé réduire. Un projet inutile et contreproductif qui commence à être contesté localement. Continuer de lire Nouvel échangeur de Xantako (Chantaco) à Saint-Jean de Luz : la fausse bonne idée habituelle

[Climat] Accords de Paris : la double pétition de principe qui nous mène à la catastrophe

Les USA ont décider de se retirer des accords de Paris sur le climat. Cela a donné lieu à un discours surnaturel de notre Champion de la Terre qui laisse croire que les accords de Paris seront maintenus quoi qu’il se passe et qu’il n’est pas possible d’en sortir. Mais au final, les accords de Paris, c’est quoi ? Qu’est-ce qui fait qu’un politicien comme Macron qui se désintéresse totalement de l’écologie s’y raccroche désespérément au point de conditionner certaines rencontres internationales au respect de ces accords, qu’il ne respecte pas lui-même ? Il s’agit en fait d’une supercherie basée sur un vieux stratagème sophistique : la pétition de principe. Les accords de Paris sont même une double pétition de principe qui permet aux vieilles politiques libérales de se recycler dans un grand greenwashing globalisé. Ces accords sont le symbole de notre incapacité à proposer des politiques efficaces de lutte contre le changement climatique, à changer de modèle. Continuer de lire [Climat] Accords de Paris : la double pétition de principe qui nous mène à la catastrophe

Rapport Kasbarian : L’environnement, ça commence à bien faire !

Ce n’est pas Macron qui le dit, mais il l’applique. Ce gouvernement dégrade le code de l’environnement à une vitesse jamais vu. Le principe : limiter les contraintes et simplifier les procédures de protection de l’environnement pour favoriser les activités économiques. Un nouveau rapport remis au premier-ministre par G. Kasbarian, député LREM, vise à simplifier et accélérer les installations industrielles. Une erreur de stratégie fatale pour l’écologie et nos milieux naturels : simplifier et accélérer les procédures va surtout permettre de ne pas se donner les moyens de connaître les impacts et empêchera la société civile de pouvoir se mobiliser contre les projets nocifs. Continuer de lire Rapport Kasbarian : L’environnement, ça commence à bien faire !

[Tribune] Contre sommet anti-G7 : dépasser l’amertume pour imaginer l’avenir

Le contre-sommet est un échec. Quand on a fait partie de l’organisation, il est important de le dire et de reconnaître les manquements à nos engagements. Mais le constat n’est pas suffisant, il est nécessaire de comprendre les raisons de cet échec pour aller de l’avant, anticiper les prochains mouvements sociaux et imaginer l’avenir de nos approches alternatives. Surtout, il est nécessaire de faire un point objectif au milieu de tout le fatras (généralement non signé) lu sur internet ou dans la presse, mêlant intox, rumeurs, paranoïa ou plus souvent simple méconnaissance. Continuer de lire [Tribune] Contre sommet anti-G7 : dépasser l’amertume pour imaginer l’avenir

L’écologie est d’abord un changement d’échelle

L’écologie est une science systémique, difficile à appréhender qui ouvre la réflexion vers un monde complexe. Face à cette complexité, les outils de gestion politique qui réclament des indicateurs simples son inadaptés à la gestion des grandes crises économiques et climatiques que nous vivons. Cependant, il y a un principe qui peut permettre de réorienter ces outils pour une approche écologique de la politique et de l’économie : c’est le changement d’échelle. Changer d’échelle d’espace et de temps permet de passer au-delà de cette complexité et assurer une réelle prise en compte de l’environnement. Continuer de lire L’écologie est d’abord un changement d’échelle